Parures et ornements de Chine

Pi, pierre de jade trouéeÀ notre époque le "made in China" est synonyme de "toc" et de mauvaise qualité. Pourtant, la Chine possède une tradition artisanale séculaire dont la finesse trouve peu d’équivalent dans le monde.

L’artisanat chinois est d’une grande richesse ; majoritairement hérité de l’artisanat impérial, il produit des objets extrêmement travaillés à partir de matériaux nobles : ivoire, argent, or... L’artisanat populaire, quant à lui, exploite les ressources locales (bois, corne, bambou).

Place et fonction du bijou en Chine

L’artisanat chinois traditionnel est encore aujourd’hui étroitement lié à la vie quotidienne : les objets d’ornement sont ainsi, la plupart du temps, conçus à l’occasion de fêtes ou d’événements – mariage, naissance, nouvelle année... Dans l’artisanat populaire, nombre de créations correspondent à des coutumes selon le calendrier lunaire agricole (saisons, solstices, équinoxes).

La production artisanale est aussi intimement liée à la mythologie asiatique, représentant démons, dragons et autres animaux et utilisant des matières également symboliques. La pierre de jade, protection contre les mauvais esprits, en fait partie. Une légende existe à propos de Pi Xiu, fils d’un dragon céleste trop friand d’or et de trésors : c’est pourquoi ce personnage est présent dans de nombreuses créations de bijouterie. Le Pi, pierre de jade plate percée d’un trou est une autre amulette populaire qui exprime l’amour.

Zoom sur la pierre de jade

Le jade, considéré en Chine comme "pierre suprême" a toujours une place privilégiée dans le cœur des populations chinoises aujourd’hui : plusieurs siècles d’histoire expliquent son succès et sa signification. En effet, dans les dynasties anciennes les hommes d’honneur portaient le jade quotidiennement comme symbole de leurs vertus. Au IIIè siècle avant J.C, la Chine était le premier pays à exploiter et utiliser le jade comme objet de pouvoir, de parure et même en médecine.

À cette époque, quand l’empereur attribuait un titre à ses vassaux il leur cédait à chacun une pierre de jade, symbole des pouvoirs ainsi conférés ; en toute logique, le jade était aussi utilisé pour la fabrication des sceaux. De multiples légendes existent à propos de cette gemme, encore considérée comme précieuse et convoitée pour sa beauté et ses vertus thérapeutiques liées aux nombreux minéraux qu’elle contient.

Eventail chinois

L’éventail, un accessoire phare

L’éventail, élément de parure très présent dans les traditions asiatiques, est tout autant utilitaire qu’esthétique et symbolique : outil de mode et de bien-être, il est également présent dans l’art du Kung Fu et dans le Tai Chi Chuan.

Les danses traditionnelles chinoises intègrent de même l’éventail comme élément incontournable de leur chorégraphie. Si le tessen, à l’origine davantage destiné aux femmes, est utilisé désormais dans les arts martiaux, le gunsen quant à lui (littéralement "éventail de guerre") était porté par le chef auquel il servait durant le combat et comme signe de ralliement. Sa monture en acier forgé en faisait un précieux allié lors des duels au sabre. L’éventail féminin quant à lui, richement orné, constituait un outil de parure et de séduction pour toute dame de la noblesse.

Écrit par Caro le dans Bijoux

Commentaire(s)

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : rsjs7azhqd