Les perles en Asie : une longue histoire

Perles en terreLa perle est encore de nos jours un élément constitutif de la plupart de nos bijoux ; elle n’en est pas moins populaire en Asie, où elle possède, en surcroît de son aspect esthétique, une signification qui remonte à plusieurs millénaires.

L’art des perles est un métier oublié même s’il est peu à peu revenu à la mode après la 2nde guerre mondiale. Petite histoire des perles dans les principaux pays d’Asie.

La Chine & le Japon

Des inscriptions chinoises datant de 2300 avant J.C décrivent les perles comme des gemmes estimées relevant d’un don de la nature : la Chine fut sans doute le premier pays à accorder de l’intérêt aux perles, et ce depuis de nombreux millénaires. On trouve dans les fresques et les textes d’époque des informations au sujet de perles d’eau douce, en provenance notamment du fleuve Hwai. Les manuscrits citent aussi l’existence de perles de mer appréciées par les rois de Chine, et évoquent d’autres perles réputées en provenance du Japon, composées de nacre précieuse.

En Inde & à Ceylan

Plusieurs textes anciens hindous évoquent l’existence des perles, racontant que le dieu Krishna aurait découvert la première d’entre elles. Il y a de ça 3 000 ans, des perles furent mentionnées dans le Rgveda ainsi que l’Athareveda (collections d’hymnes sacrés indiens en sanskrit) : ces textes faisaient allusion à une amulette de perles, utilisée comme talisman. Dans la poésie antique indienne, est décrit un collier de 27 perles fines ; Krishna est associé aux perles dans toute la mythologie hindoue. Le roi de Ceylan, quant à lui, envoyait des perles à son beau père résidant en Inde il y a 2 600 ans.

perles colorées

Perse & Empire arabe

Les peuples arabes ont de tout temps admiré les perles ; on les décrit dans le Coran comme l’un des plus beaux trésors fournis par le paradis. Dans l’Antiquité, vivaient de nombreux lits d’huîtres tout au long du Golfe Persique : les perles furent utilisées comme bijoux par excellence des rois et des reines dans l’ancienne Perse.

Les précieuses perles du Golfe ne sont pas présentes dans les écrits, mais on en trouve une trace dans les pièces de monnaie et les sculptures. Il est presque certain que le collier le plus ancien vient de la Perse antique, du tombeau d’une reine datant d’environ 2 400 ans.

La perle en Russie

Les perles existent depuis la nuit des temps en Russie, mais les perles naturelles y étaient rares, très coûteuses et la plupart du temps importées ; il s’agissait plutôt de perles artisanales, fabriquées en verre ou en porcelaine. Le travail manuel des perles était déjà connu en Russie aux VIème et Vème siècles avant J.C : les artistes utilisaient massivement les perles de Venise en les assemblant à des pierres précieuses et des perles russes artisanales. Au dix-neuvième siècle, les perliers les plus talentueux étaient instruits à l’École des Arts manuels de Saint-Pétersbourg.

Écrit par Caro le dans Bijoux

Commentaire(s)

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 4c5w8p48k5